Sélectionner une page

AKRAM SEDKAOUI

D’origine tunisienne, Akram est né à Toulon. Il a grandi au son des thèmes arabes que sa mère fredonnait et de la variété française à la télévision, mais ses premiers chocs musicaux remontent à l’adolescence. Il découvre alors Stevie Wonder, Bob Marley, The Beatles, Dylan, Cat Stevens, Supertramp, Paul Young ou encore Michael Jackson… Akram se laisse également envoûter par « Carmen », à l’Opéra de Toulon, tout en grattant sa première guitare qui n’a que deux cordes.

A partir des années 90, le parcours d’Akram est émaillé de prestigieuses rencontres. Il fait un jam avec le groupe américain Toto à Nice (Jeff Porcaro, lui-même, tombe sous son charme) puis partage le micro avec Terence Trent D’Arby, un soir, pendant le festival de San Remo.

Eté 1998 : Akram fait le bœuf sur une plage de Juan Les Pins avec Sinéad O’Connor, Dave Stewart et Bono. A cette occasion, le chanteur de U2 le présente à Chris Blackwell (fondateur d’Island Records) : « Voici l’homme à la voix d’or! ».

L’année suivante, Akram chante, à Saint-Pétersbourg, au sein du Monte Carlo Pop Orchestra monté par Herman Rarebell, le batteur du groupe Scorpions. Akram rencontre ensuite Loy Ehrlich, participe au Hadouk Trio et prête sa voix à Jerk House Connection (le morceau « Each And Everyday » figure sur la compilation Claude Challe parue en 2005). Il monte ensuite un autre trio avec Benedetto & Farina « I Miss You », « Your World ». Il chante sur « Rendez-Vous », un album de David Vendetta. 

Le 1er avril 2009, à quelques minutes du match retour France-Lituanie au Stade de France, Akram et ses DJ, accompagnés de Louis Bertignac, ont mis le feu à Saint-Denis, et, comme partout où passe le chanteur, le public n’a pas pu ni voulu résister.

En 2014, grâce à The Voice, le public va enfin pouvoir mettre un visage sur une voix qu’il connaît déjà. Pour son Audition à l’aveugle à l’aveugle, Akram a chanté Still Loving You. Il convainc Mika puis Garou de se retourner. 

venenatis odio Donec efficitur. nunc accumsan mattis